POLYPORES: Polyporus à Pycnoporus


 
Polyporus badius  (Persoon) Schweinitz

Synonymes:  Melanopus badius ; Melanopus picipes ; Polyporus durus ; Polyporus picipes ; Royoporus badius
Nom français:  Polypore bai
Nom anglais:  Black-Leg ; Black-footed Polypore

Chapeau:  4-20 cm de large, convexe puis déprimé ou en entonnoir; à surface lisse, habituellement non zonée mais parfois oui, brun rougeâtre avec le centre brun noirâtre à brun pourpré, plus claire ou ocracée vers la marge, jamais gris même dans le jeune âge ; à marge mince, parfois lobée, ondulée avec l'âge; à chair mince, coriace, blanche puis brunâtre.

Face inférieure:  porée, blanche puis brunâtre; aux pores très fins, 4-7 par mm, ronds ou un peu anguleux; aux tubes décurrents, courts, 1-2 mm de long.

Pied:  1-6 cm de long par 0,4-1,5 cm de diamètre, central ou excentrique, plus ou moins égal, glabre ou un peu velouté, brun noirâtre de la base jusqu'aux tubes.

Spores:  cylindriques à ellipsoïdes, lisses, hyalines, 6-9 x 3-4 µm. Sporée blanche.

Habitat:  Solitaire ou en groupes sur le bois mort de feuillus, particulièrement de tremble, en été et en automne. Comme  il sèche habituellement au lieu de se décomposer, on rencontre souvent au printemps des spécimens encore intacts. Carpophore annuel. Commun

Comestibilité:  Trop coriace pour être mangé, à moins que vous ayez des gènes de chevreuil ou de caribou ...
 
Commentaire:  Cette espèce a un sosie, Polyporus tubaeformis. Voir le commentaire sous cette dernière espèce.

Références: Bar-99 p.146 (d,p) ; Bes-97 p.384 (d,p) ; Bou-03 p.525 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Ger-99 p.502 (d,p) ; Lin-81 #543 (d,p) ;  Bibliographie


 
Polyporus brumalis  Fries
 
Nom français:  Polypore d'hiver
Nom anglais:  Winter Polypore

Chapeau:  1-10 cm de diamètre, circulaire, convexe puis déprimé ou ombiliqué, brun jaunâtre à brun rougeâtre ou brun  grisâtre; à surface sèche, finement feutrée, squamuleuse lorsque jeune, presque glabre en vieillissant, à marge enroulée au début; à chair blanche, ferme, coriace, 1-2 mm d'épaisseur, à odeur de champignon et à saveur douce.

Face inférieure:  porée, blanchâtre à crème; aux pores ronds ou un peu anguleux, 2-3 par mm, à paroi épaisse; aux tubes courts, un peu décurrents, 1-2 mm de long.

Pied:  2-6 cm de long par 0,2-0,8 cm de diamètre, central ou excentrique, parfois un peu épaissi à la base ou au sommet, finement feutré à squamuleux, brunâtre à gris-brun, plus pâle que le chapeau.

Spores:  cylindriques à allantoïdes, lisses, hyalines, guttulées, 5-7 x 1,5-2,5 µm. Sporée blanche.

Habitat:  Solitaire ou en touffes sur les branches ou les troncs tombés de feuillus, particulièrement de bouleaux, d'août à octobre. Carpophore annuel. Commun

Comestibilité:  Non comestible.
 
Références: Bar-99 p.146 (d,p) ; Bou-03 p.527 (d,p) ; Bre-86 #416 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Ger-99 p.500 (d,p) ; Lin-81 #375 (d,p) ; Phi-91 p.257 (d,p) ;  Bibliographie


 
Polyporus tubaeformis  (Karsten) Ryvarden & Gilbertson

Nom français:  Polypore en tube
Nom anglais:  Black Stem Polypore

Chapeau:  3-9 cm de large, convexe et un peu déprimé au centre au début, puis étalé-déprimé et finalement en entonnoir ; à surface fibrilleuse au début, un peu squamuleuse au centre, glabrescente, non zonée ou un peu près de la marge, grise au début, puis beige grisâtre et brun fauve ou brun-rougeâtre, la marge demeurant longtemps plus pâle ; à marge mince, ondulée avec l’âge ; à chair mince, 2-3 mm d'épaisseur, coriace, blanche, à odeur agréable de polypore et à saveur amarescente.
 
Face inférieure:  porée, blanche à blanchâtre ; aux pores fins, 4-6 par mm, ronds ou un peu allongés ; aux tubes décurrents, courts, 1-2 mm de long.

Pied:  1,5-3 cm de long par 0,4-1 cm de diamètre, central ou excentrique, égal ou un peu atténué vers le bas, velouté, grisâtre au tout début, puis roux, finalement brun noirâtre de la base jusqu’aux tubes.

Spores:  cylindriques à ellipsoïdes, lisses, hyalines, 7-8,5 x 2,8-3,6 µm. Sporée blanche.

Habitat:  Solitaire ou en petits groupes sur le bois mort de feuillus, particulièrement sur les petits troncs d'aulne morts, de juin à octobre. Carpophore annuel. Commun

Comestibilité:  Non comestible.

Commentaire:  Cette espèce est un sosie de Polyporus badius. Dans son livre, Boulet (Bou-03) mentionne qu'un bon nombre de spécimens d'herbier du Québec, qui avaient été identifiés comme Polyporus badius, appartenaient plutôt à la présente espèce. D'ailleurs, en réétudiant les collections identifiées comme P. badius dans mon propre herbier je me suis rendu compte que certaines appartenaient en fait à P. tubaeformis. Chez Polyporus badius les hyphes génératrices de la chair sont non bouclées tandis que chez Polyporus tubaeformis elles le sont. Sur les spécimens matures ces hyphes sont plus difficiles à trouver ; on aura plus de chance d'en observer si on examine les hyphes de la base du pied.

La première grande photo montre le même individu photographié à 9 jours d'intervalle, soient les 19 et 28 juin 2002.

Références: Bou-03 p.538 (d,p) ;  Bibliographie


 
Porodaedalea piceina  (Peck) Niemalä

Synonymes:  Phellinus piceinus ; Phellinus pini var. abietis
Nom français:  Polypore de l'épinette
Nom anglais:  Spruce Polypore

Carpophore:  habituellement vivace pendant 2 à 3 ans, parfois ne persistant qu'une année, en forme de console, parfois entièrement réfléchi mais plus fréquemment étalé-réfléchi, quelques fois très étalé (résupiné) avec la partie réfléchie peu développée, 1,5-5 cm de large, 1-3,5(5,0) cm de projection et 0,3-1 cm d'épais; à chair brune, coriace à subéreuse; toutes les parties du carpophore virant au noir à l'hydroxyde de potassium (KOH).

Face supérieure:  très rugueuse, zonée concentriquement, certaines zones constituées de poils raides formant saillie, brun noirâtre à brun grisâtre vers le point d'attache, ailleurs brune ou rouille, brun jaune vers la marge; à marge aiguë, plissée ou ondulée, tomenteuse, jaune ocre à jaune-brun en période de croissance.

Face inférieure:  porée, jaune ocre à jaune-brun en période de croissance; aux pores fins, ronds ou anguleux, 3-6 par mm; aux tubes constitués d'une à trois couches superposées d'environ 1 mm chacune.

Spores:  ellipsoïdes, lisses, hyalines, 5-6 x 3,9-4,7 µm.

Habitat:  Parfois dispersé mais plus souvent en groupes superposés, imbriqués ou fusionnés latéralement, parfois aussi formant de grandes plaques lorsque presque entièrement résupiné. Bien que nous ne l'ayons observée que sur des troncs morts d'épinettes noires à Sept-Îles, la littérature mentionne aussi cette espèce sur le sapin et le mélèze. Commun

Comestibilité:  Non comestible.
 
Références: Bou-03 p.514 (d,p) ; Nie-85 p.464 (d) ;  Bibliographie


 
Postia caesia  (Schrader : Fries) Karsten

Synonymes:  Oligoporus caesius ; Tyromyces caesius
Nom français:  Polypore bleuté
Nom anglais:  Blue Cheese Polypore

Carpophore:  annuel, sans pied, en forme de console, largement fixé au substrat, 1-6 cm de large, 1-4 cm de projection et 0,5-1,5 cm d'épaisseur au point d'attache; à chair tendre puis bientôt tenace, blanche, grisâtre ou jaunâtre avec l'âge.

Face supérieure: feutrée-fibrilleuse à hirsute, blanche au début, puis se colorant de bleu à bleu-gris, surtout vers la marge, souvent aussi avec des zones ocracées; à marge aiguë.

Face inférieure:  porée, blanche au début puis grisâtre ou grisâtre bleuté; aux pores anguleux ou allongés, 3-4 par mm; aux tubes concolores, 2-8 mm de long.

Spores:  allantoïdes, lisses, hyalines, amyloïdes, 4-5 x 1,3-1,6 µm. Sporée bleu grisâtre pâle.

Habitat:  Solitaire ou en petits groupes sur le bois mort de conifères, plus rarement de feuillus, d'août à octobre. Occasionnel

Comestibilité:  Non comestible.
 
Références: Bar-99 p.136 (d,p) ; Bou-03 p.457 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Ger-99 p.516 (d,p) ; Lin-81 #522 (d,p) ; Phi-91 p.267 (d,p) ;  Bibliographie


 
Postia ptychogaster  (Ludwig) Vesterholt

Synonymes:  Oligoporus ptychogaster ; Ptychogaster albus (forme anamorphe)
Nom français:  Polypore anamorphe
Nom anglais:

Carpophore (forme anamorphe):  sans pied, en forme de coussinet ou de bourrelet largement fixé au substrat, 1-6 cm de long, 1-5 cm de large et 1-2 cm d'épaisseur, constitué d'une masse molle au début puis ferme avec l'âge ; à surface blanchâtre au début puis ocre et brun roux, couverte de poils hirsutes de 1-2 mm de longueur ; à chair très molle au début, puis coriace et même subéreuse à mesure que le carpophore vieillit, blanchâtre et non zonée au début, puis beige pâle et zonée de bandes brunes.

Carpophore (forme parfaite):  en forme de console, réfléchi ou étalé-réfléchi, à face supérieure pubescente, blanche à brunâtre, à face inférieure porée ; aux pores anguleux, 2-4 par mm et aux tubes de moins de 4 mm de longueur. Cette forme est rarement observée.

Spores:  Chlamydospores (forme anamorphe) ovales à ellipsoïdes, dorées, 5-7 x 3,5-4,5 µm ; spores (forme parfaite) hyalines, 4-5,5 x 2,5-3,5.

Habitat:  C'est un champignon saprophyte, annuel, que l'on rencontre solitaire ou en petits groupes au pied des sapins et des épinettes noires, à la base du tronc, sur les racines ou sur les débris ligneux adjacents, de la fin août jusqu'en octobre. Occasionnel

Comestibilité:  Non comestible.

Commentaire:  La photo montre un carpophore de la forme anamorphe.

Références:  Bou-03 p.466 (d,p) ; Ger-99 p.688 (d,p) ; Han-97 p.235 (c) ;  Bibliographie


 
Postia stiptica  (Persoon : Fries) Jülich

Synonymes:  Oligoporus stipticus ; Tyromyces stipticus
Nom français:  Polypore styptique
Nom anglais:

Carpophore:  annuel, sans pied, en forme de console, réfléchi ou étalé-réfléchi, largement fixé au substrat, triangulaire en section verticale radiale, 3-10 cm de large, 2-6 cm de projection et 1-2 cm d'épaisseur dans la région d'attache ; à chair épaisse, tendre, cassante, blanche, à odeur assez forte et à saveur amère.

Face supérieure:  plane ou un peu concave, glabre ou légèrement feutrée, raboteuse-bosselée, blanche au début, puis se tachant d'ocre avec l'âge, à marge aiguë.

Face inférieure:  porée, blanche ; aux pores ronds ou plus souvent allongés ou un peu irréguliers, 4-6 par mm ; aux tubes concolores, 3-5 mm de long.

Spores:  ellipsoïdes-cylindriques, un peu allantoïdes, lisses, hyalines, non amyloïdes, 3,5-5 x 1,7-2,4 µm. Sporée blanche. Occasionnel

Habitat:  Solitaire ou en petits groupes imbriqués ou superposés et fusionnés par la base, sur le bois mort de sapin et d'épinette noire, plus rarement de feuillus, d'août à octobre.

Comestibilité:  Non comestible.

Références: Bre-86 #336 (d,p) ; Bou-03 p.469 (d,p) ; Gil-86 p.485 (d) ; Mar-76 p.8 (d,p) ; Han-97 p.237 (c) ; Phi-81 p.233 (d,p) ;  Bibliographie


 
Pycnoporellus fulgens  (Fries) Donk

Synonyme:  Polyporus fibrillosus
Nom français:  Polypore splendide
Nom anglais:

Carpophore:  annuel, sans pied, 3-8 cm de large, 2-5 cm de projection et 0,5-1,5 cm d'épaisseur au point d'attache, réfléchi, en forme de console semi-circulaire, rattaché au substrat sur le quart ou le tiers du diamètre accolé au support ; à chair coriace, 2-5 mm d'épaisseur, jaune orangé à roussâtre, un peu plus foncée que les tubes, rougissant au KOH, à odeur non caractéristique et à saveur faible.

Face supérieure:  hérissée de longs poils par endroits, feutrée ailleurs, zonée, brun roux foncé près de la région d'attache, orange roussâtre ailleurs avec des bandes jaune orangé ; à marge plutôt aiguë, jaunâtre à blanchâtre en période de croissance.

Face inférieure: porée ; aux pores anguleux, irréguliers, 2-3 par mm, jaune orangé pâle, fonçant avec l'âge, se tachant de roux au froissement ; aux tubes concolores, 2-6 mm de long.

Spores:  ellipsoïdes-cylindriques ou un peu allantoïdes, lisses, hyalines, non amyloïdes, 7,5-10 x 3-4,2 µm. Sporée blanchâtre.

Habitat:  En groupes superposés ou imbriqués sur les troncs de conifères, sapins ou épinettes noires, parfois aussi sur les feuillus, d'août à octobre. Rare

Comestibilité:  Non comestible.

Références: Bes-97 p.392 (d,p) ; Bou-03 p.474 (d,p) ; Ger-99 p.528 (d,p) ; Gil-86 p.685 (d) ; Ove-67 p.381 (d) ;  Bibliographie


 
Pycnoporus cinnabarinus  (Jacquin : Fries) Karsten
 
Nom français:  Tramète cinabre
Nom anglais:  Cinnabar-Red Polypore ; Orange Shelf Fungus

Carpophore:  annuel, sans pied, 2-10 cm de large, 2-6 cm de projection et 0,7-2,0 cm d'épaisseur, en forme de console semi-circulaire ou réniforme, le plus souvent largement fixé au substrat; à chair coriace au frais, presque rigide en séchant, jusqu'à 1,5 cm d'épaisseur, noircissant au KOH.

Face supérieure:  sèche, finement pubescente, souvent bosselée ou verruqueuse, parfois un peu zonée, orange à rouge orangé, pâlissant avec l'âge; à marge plutôt aiguë, concolore.

Face inférieure:  porée, rouge orangé intense, pâlissant à peine; aux pores ronds ou un peu anguleux, 2-4 par mm; aux tubes 1-6 mm de long.

Spores:  ellipsoïdes-allongées ou en forme de gousse de pois, lisses, hyalines, 5-6 x 2-2,5 µm. Sporée blanche.

Habitat:  Solitaire ou en groupes sur les troncs morts de feuillus, particulièrement de cerisier, plus rarement sur les conifères, en été et en automne. Occasionnel

Comestibilité:  Trop coriace pour être comestible mais sa coloration vive en fait une pièce d'intérêt pour les arrangements ornementaux une fois séché.
 
Références: Bar-99 p.149 (d,p) ; Bes-97 p.393 (d,p) ; Bou-03 p.353 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Ger-99 p.528 (d,p) ; Phi-91 p.261 (d,p) ;  Bibliographie


GLOSSAIRE:       A-C       ;       D-F       ;       G-L       ;       M-Q       ;       R-Z 

Retour à la page d'accueil