Croûtes: Aleurodiscus à Leucogyrophana
 

 
Aleurodiscus amorphus  (Persoon : Fries) Schröter

Nom français:  Corticie amorphe
Nom anglais:

Carpophore:  2-7 mm de diamètre, arrondi, en forme de disque couché le substrat et fixé en son centre, parfois un peu en forme de coupe, de consistance molle.

Face supérieure  fertile, pruineuse, mate, saumon-orangé à rouge-orangé; à marge blanchâtre, frangée, relevée, parfois révolutée. Hyménium constitué de grosses basides tétrasporiques, cylindriques-clavées, 100-200 x 20-28 µm et de cystides 110-215 x 5-10 µm typiquement constituées de 2-12 renflements moniliformes.

Face inférieure:  stérile, blanchâtre, feutrée.

Spores:  ellipsoïdes à subglobuleuses, hyalines, amyloïdes, 23-28 x 17-24 µm, ornées d'aiguillons de 1,5-2,8 µm de long.

Habitat:  En troupes habituellement nombreuses, les individus souvent soudés par la marge, formant parfois des étendues de plusieurs dizaines de centimètres sur le bois mort de sapin encore couvert d'écorce, plus rarement sur des épinettes. Bien qu'on puisse rencontrer cette corticie tout au long de l'année, elle n'attire l'attention qu'en périodes humides alors qu'elle forme des carpophores étalés ressemblant à de petites pézizes colorées. Occasionnel

Comestibilité:  Sans intérêt.
 
Références: Bes-97 p.440 (c) ; Bre-86 #45 (d,p) ; Cha-88 p.139 (d) ;  Bibliographie


 
Chondrostereum purpureum  (Fries) Pouzar

Nom français:  Stérée pourpre
Nom anglais:  Silver Leaf Fungus

Carpophore:  annuel, parfois entièrement résupiné mais le plus souvent étalé-réfléchi, formant alors de petits chapeaux de 1-3 cm de large, 0,5-2 cm de projection et 0,5-1 mm d'épais; à chair mince, coriace, sans odeur particulière et à saveur douce; en coupe une ligne noire sépare le tomentum de la chair.

Face supérieure:  ondulée, tomenteuse-feutrée, gris blanchâtre à brunâtre, plus ou moins zonée de bandes pourpres, glabrescente avec l'âge et devenant alors de plus en plus pourpre; à marge aiguë, blanchâtre.

Face inférieure:  fertile, lisse, parfois un peu ridée-bosselée, pourpre foncé à brun pourpré.

Spores:  ellipsoïdes à cylindriques, lisses, hyalines, 5,5-7,5 x 2,5-3,2 µm.

Habitat:  En troupes nombreuses formant des rangées superposées ou imbriqués d'individus souvent fusionnés latéralement, sur les feuillus morts, parfois encore vivants, principalement sur les bouleaux et les aulnes à Sept-Îles. Comme les carpophores se décomposent très lentement on peut en rencontrer durant toute l'année. Occasionnel

Comestibilité:  Trop coriace pour être comestible.
 
Références: Bou-03 p.429 (d,p) ; Bre-86 #198 (d,p) ; Cha-88 p.50 (d) ; Ger-99 p.682 (d,p) ; Lin-81 #539 (d,p) ; Phi-81 p.236 (d,p) ;  Bibliographie


 
Corticium roseum  Persoon
 
Synonyme:  Laeticorticium roseum
Nom français:  Corticie rose
Nom anglais:

Fructification:  formant des revêtements très minces, entièrement étalés sur son substrat, coriaces bien que très flexibles, apparaissant au début sous forme de taches arrondies qui deviennent par la suite confluentes; à surface rose-brun, lisse mais épousant les aspérités du substrat, se tachant de roux au froissement; à marge assez nette, légèrement plus pâle.

Hyménium:  caractérisé par des hyphes bouclées à parois souvent épaissies, par la présence de dendrohyphides très ramifiées, de basides tétrasporiques et par l'absence de cystide.

Spores:  elliptiques, lisses, hyalines, 17-24 x 8-12 µm.

Habitat:  Sur les troncs de saule morts depuis peu. À Sept-Îles l'espèce a été observée tard à l'automne mais les individus n'avaient pas encore atteint leur maturité sexuelle. Ce n'est qu'au printemps suivant que les basides et les spores sont apparues.

Comestibilité:  Non comestible.
 
Références: Bre-86 #75 (d,p) ; Jül-80 p.136 (d) ;  Bibliographie


 
Cytidia salicina  (Fries : Fries) Burt

Synonymes:  Corticium salicinum ; Cytidia rutilans ; Thelephora salicina
Nom français:  Corticie du saule
Nom anglais:

Fructification:  annuelle, formant des croûtes minces, plus ou moins circulaires, couchées sur le substrat, 0,3-1,5 cm de diamètre, 0,3-0,7 mm d'épaisseur près de la marge, jusqu'à 2-3 mm au centre, isolées au début puis confluentes et pouvant recouvrir l'hôte sur plusieurs décimètres; de consistance élastique et gélatineuse-coriace au frais, devenant cornée et dure avec la marge enroulée sur le champignon au sec.

Face inférieure (face visible):  fertile, luisante, lisse vers la marge, plissée-bosselée vers le centre, rouge orangé à rouge sang; à marge souvent un peu plus pâle, décollant du substrat en séchant et révélant la face supérieure mate, blanchâtre, zonée de bandes rougeâtres, fixée au substrat par un point central.

Spores:  cylindriques à faiblement allantoïdes, lisses, hyalines, non amyloïdes, 12-18 x 4-5 µm.

Habitat:  Sur les branches et les troncs couchés de saule, encore couverts d'écorce, particulièrement à la face inférieure, de la fin-août jusqu'en novembre. Occasionnel

Comestibilité:  inconnue et probablement trop coriace.
 
Références: Bre-86 #97 (d,p) ; Cha-88 p.144 (d) ; Pom-84 p.16 (d) ;  Bibliographie


 
Exobasidium vaccinii  (Fuckel) Woronin

Nom français:  Galle de l'airelle vigne d'Ida
Nom anglais:  Blueberry Galls

Fructification:  parasitant les feuilles de la plante hôte. La feuille s'épaissit formant une galle au point d'inoculation et se tache de rouge vif en surface avec une bordure jaune. Puis l'hyménium blanc et farineux de la galle recouvre progressivement la face inférieure des endroits parasités ou même la totalité de la région, lui conférant une teinte rose puis blanche à mesure que l'hyménium blanc épaissit.

Spores:  cylindriques, parfois arquées, lisses, hyalines, guttulées, 1-6 septées, 11-18 x 2,5-5 µm, occasionnellement ornées de conidies bourgeonnantes; les conidies cylindriques, 5-9 x 1-1,5 µm.

Habitat:  Apparaît en été et en automne sur les feuilles de l'Airelle vigne d'Ida, une plante de la famille des Éricacées désignée communément sous le nom de "Graines rouges" ou encore de "Pommes de terres". Commun

Comestibilité:  Non comestible.
 
Références: Bes-97 p.467 (d,p) ; Bre-86 #40 (d,p) ; Phi-81 p.241 (d,p) ;  Bibliographie


 
Hymenochaete tabacina  (Sowerby : Fries) Léveillé
 
Synonyme:  Hymenochaete badio-ferruginea ; Pseudochaete tabacina
Nom français:  Stérée tabac
Nom anglais:  Reddish brown Crust

Carpophore:  annuel, résupiné lorsque croissant sous un substrat horizontal, formant alors des croûtes minces, coriaces de un à plusieurs centimètres de diamètre, au début constitué d'une tache arrondie qui se fusionne ensuite aux voisins pour former de grandes plaques plus ou moins discontinues (photo de gauche); semipiléé ou piléé sur support vertical (photo de droite) avec un chapeau atteignant 1 cm de projection sur quelques cm de large, parfois fusionnés latéralement les uns aux autres en un chapeau continue sur des dizaines de centimètres le long d'une branche.

Face supérieure:  feutrée, striée-plissée radialement, fortement zonée, brun-orangé vers la marge, gris-brun près du point d'attache; à marge ondulée, crénelée, jaune d'or au début, puis ocracé-blanchâtre, brune dans la vieillesse.

Face inférieure:  fertile, mate, finement feutrée (soies émergentes visibles à la loupe 10X), plus ou moins zonée circulairement par rapport au point d'attache, brun tabac à brun rouille, brun café en séchant, blanchâtre à jaune pâle à la marge.

Spores:  cylindriques, un peu arquées, lisses, hyalines, non amyloïdes, 4,5-6 x 1,5-2 µm.

Habitat:  Sur le bois mort de feuillus, sur les branches pendantes ou tombées ainsi que sur les troncs debout ou couchés, surtout de saule, tout au long de l'année mais atteignant son plein développement en automne. Commun

Comestibilité:  Non comestible.
 
Références: Bes-97 p.441 (d,p) ; Bre-86 #297 (d,p) ; Cha-88 p.158 (d) ; Lin-81 #578 (d,p) ; Nie-85 p.459 (d) ; Pom-80 p.231 (d) ;  Bibliographie


 
Leucogyrophana romellii  Ginns
 
Synonyme:  Leucogyrophana mollusca ss. J. Erriksson & Ryvarden
Nom français:  Corticie de Romell
Nom anglais:

Fructification:  annuelle, formant des revêtements minces, irréguliers, membraneux et mous, d'une fraction de mm d'épaisseur, recouvrant le substrat sur parfois plusieurs décimètres de longueur et quelques centimètres de largeur; à surface plissée-porée, jaune pâle à jaune orangé ou jaune ocre; à marge concolore ou blanchâtre, ouateuse.

Spores:  ellipsoïdes à ovoïdes, lisses, fortement dextrinoïdes, à paroi assez épaisse, 4,5-6,0 x 3,4-4,0 µm.

Habitat:  Sur les troncs morts de conifères, surtout de sapins à Sept-Îles, en automne. En hiver lors de promenades en raquettes en forêt, on peut à l'occasion rencontrer des spécimens en bonne condition sur de petits troncs morts de sapins dépassant de la neige. Occasionnel

Comestibilité:  Non comestible.
 
Références: Han-97 p.291 (d) ; Jül-80 p.146 (d) ;  Bibliographie


GLOSSAIRE:       A-C       ;       D-F       ;       G-L       ;       M-Q       ;       R-Z 

 Retour à la page d'accueil