Cantharellacées


 
Cantharellus tubaeformis  Fries
 
Synonymes:  Craterellus tubaeformis ; Cantharellus infundibuliformis
Nom français:  Chanterelle en tube
Nom anglais:  Trumpet Chanterelle

Chapeau:  2-7 cm de diamètre, convexe-ombiliqué au début, devenant vite déprimé et perforé au centre, en entonnoir à la fin; à surface humide, lisse ou un peu rugueuse, brun jaunâtre foncé à brun fuligineux; à marge ondulée, radialement plissée, souvent irrégulièrement lobée; à chair très mince, jaune grisâtre ou brunâtre pâle, à odeur et saveur faibles.

Hyménophore (face inférieure du chapeau):  formé de plis lamelliformes, décurrents, espacés, fourchus et interveinés, gris jaunâtre à beiges, parfois un peu violacés.

Pied:  3-10 cm de long par 3-10 mm de diamètre, égal ou aminci vers la base, souvent comprimé, lisse ou sillonné longitudinalement, farci puis creux, jaune grisâtre à jaune orangé, parfois blanchâtre à la base.

Spores:  ellipsoïdes, lisses, hyalines, non amyloïdes, 8-12 x 6-8 µm. Sporée crème.

Habitat:  En troupes dans la litière humide, particulièrement dans la mousse de sphaigne, sous les conifères d'août à octobre. Commun

Comestibilité:  La chanterelle en tube est un bon comestible, facile à reconnaître et qui peut être très abondante par endroit. Elle se prête tout particulièrement bien à la conservation par séchage, quelques minutes suffisent ensuite pour la réhydrater.
 
Références: Bar-99 p.250 (d,p) ; Bes-97 p.33 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Lin-81 #441 (d,p) ; Phi-91 p.214 (d,p) ; Sic-99 p.152 (d,p) ;  Bibliographie


GLOSSAIRE:       A-C       ;       D-F       ;       G-L       ;       M-Q       ;       R-Z 

 Retour à la page d'accueil