ASCOMYCÈTES: pézizes de couleur vive
 
On retrouvera ici des fructifications en forme de coupe ou de disque, de couleur jaune, orange, rouge ou bleu-vert, avec ou sans pied, dont les spores sont produites dans des asques sur la face interne de la coupe.

 
Aleuria aurantia  (Persoon : Fries) Fuckel

Nom français:  Pézize orangée
Nom anglais:  Orange Peel

Fructification:  1-7 cm de diamètre, en forme de coupe puis de soucoupe, sans pied, devenant aplatie et ondulée avec l'âge, la marge demeurant toutefois un peu relevée; à chair très mince, cassante, blanchâtre.

Face interne:  fertile, lisse, orangé vif.

Face externe:  finement furfuracée, matte, orange pâle délavé de blanchâtre.

Spores:  ellipsoïdes, hyalines, 18-21 x 9-11 µm (avec les ornements), ornées d'un réticule à larges mailles saillant d'environ 1 µm, et à chaque extrémité d'une excroissance en forme de corne atteignant 2-3 µm.

Habitat:  En groupes ou en touffes dans la mousse humide et le petit gravier, en bordure des sentiers en forêt, d'août à octobre. Rare à Sept-Îles.

Comestibilité:  Comestible.
 
Références: Bar-99 p.53 (d,p) ; Bes-97 p.489 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Ger-99 p.638 (d,p) ; Leb-88 p.270 (d,p) ; Phi-91 p.306 (d,p) ;  Bibliographie


 
Bisporella citrina  (Batsch : Fries) Korf & Carpenter
 
Nom français:  Calycelle citrine
Nom anglais:  Yellow Fairy Cup ; Lemon Drops

Fructification:  1-3 mm, en forme de soucoupe ou de disque, parfois même un peu convexe; au pied  très court, minuscule.
Face fertile (dessus):  lisse, jaune citron à jaune d'oeuf.
Face externe (dessous):  lisse et concolore.
 
Spores:  ellipsoïdes, lisses, hyalines, guttulées, devenant 1-septées à maturité, 9-14 x 3-5 µm.

Habitat:  Sur le bois décortiqué de feuillus en décomposition, d'août à octobre. Occasionnel

Comestibilité:  Trop petit pour être d'un quelconque intérêt gastronomique.
 
Références: Bar-99 p.59 (d,p) ; Bes-97 p.490 (d,p) ; Bre-84 #175 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Phi-81 p.276 (d,p) ; Phi-91 p.310 (d,p) ;  Bibliographie


 
Caloscypha fulgens  (Persoon : Fries) Boudier

Nom français:  Pézize teintée de bleu
Nom anglais:  Blue Staining Cup ; Snow Bank Orange Peel Fungus

Fructification:  1-4 cm de diamètre, en forme de coupe, presque sphérique au début, devenant plus ouverte par la suite, irrégulière, parfois fendue d'un côté; à marge entière ou sinuée, incurvée vers l'intérieur au début; à chair jaune pâle, d'épaisseur moyenne; au pied absent ou réduit à une petite base blanchâtre.

Face interne:  fertile, lisse, jaune-orangé brillant au début, puis orange, parfois tachée de bleu verdâtre.
Face externe:  farineuse, quelque peu poilue vers la marge, un peu plus foncée et plus terne que l'intérieur, fortement teintée de bleu verdâtre, particulièrement à la marge.

Spores:  globuleuses, lisses, hyalines, non guttulées, 5-7 µm.

Habitat:  Dispersé ou en groupes parfois compacts, dans la mousse humide, la litière d'aiguilles et les débris ligneux, sous les conifères, au printemps peu de temps après la fonte des neiges, en mai et au début de juin à Sept-Îles. Occasionnel

Comestibilité:  inconnue.
 
Références: Aro-86 p.837 (d,p) ; Bar-99 p.55 (d,p) ; Bes-97 p.491 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Lin-81 #602 (d,p) ; Phi-91 p.306 (d,p) ;  Bibliographie


 
Chlorociboria aeruginascens  (Nylander) Kanouse

Synonyme:  Chlorospleniun aeruginascens
Nom français:  Chlorosplénie verdissante
Nom anglais:  Blue Stain ; Green Stain

Fructification:  0,1-0,7 cm de diamètre, en forme de coupe au début, puis aplatie et à marge irrégulièrement ondulée; à chair très mince; au pied  très court, 0,5-1,5 mm, souvent excentrique.

Face interne:  fertile, lisse, turquoise, parfois tachée de jaune avec l'âge.
Face externe:  blanchâtre au début, puis concolore et finement rugueuse.
 
Spores:  irrégulièrement fusiformes, lisses, hyalines, 6-10 x 1,5-2 µm, habituellement avec une goutte à chaque extrémité.

Habitat:  En troupes ou en touffes sur le bois pourri décortiqué de feuillus, de juin à octobre. Commun

Comestibilité:  Non comestible.

Commentaire:  Les promeneurs en forêt sont parfois intrigués par des morceaux de bois vert turquoise, c'est le mycélium de cette chlorosplénie qui, en se développant dans le bois, lui donne cette coloration.
 
Références: Bes-97 p.491 (d,p) ; Bre-84 #199 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Lin-81 #598 (d,p) ; Phi-81 p.278 (d,p) ; Phi-91 p.310 (d,p) ;  Bibliographie


 
Coprotus aurora  (P. Crouan & H. Crouan) Thind & Waraitch

Synonyme:  Ascophanus aurora
Nom français:  Pézize des crottes
Nom anglais:  Orange Dung Cup

Fructification:  1-3 (5) cm de diamètre, en forme de coupe puis de soucoupe, sans pied, à marge brune et finement lacérée en séchant.

Face interne:  fertile, lisse, orange à orange brunâtre ou brun orangé pâle.

Face externe:  lisse, brun jaunâtre.

Spores:  ellipsoïdes, lisses, hyalines, non amyloïdes, 11-12,5 x 6-7 µm. Paraphyses filiformes, multiseptées, 1,5-2,0 µm de diamètre, renflées à 2,5-3,0 µm à l'extrémité, le plus souvent droites mais de temps en temps un peu courbées ou pliées près de l'extrémité.

Habitat:  En troupes, souvent compactes, sur les crottes d'animaux, en été. Rare

Comestibilité:  Non comestible.
 
Références: Han-00 p.96 (c) ; Sea-61 p.115 (d) ;  Bibliographie


 
Lachnellula agassizii  (Berk & Curtis) Dennis

Synonyme:  Dasyscyphus agassizii
Nom français:  Pézize d'Agassiz
Nom anglais:  Agassiz's Cup

Fructification: 1-7 mm de diamètre, en forme de coupe ou de soucoupe, s'enroulant ou se recroquevillant par temps sec, devenant presque étalée par temps humide, montée sur un pied de 1-2,5 mm de long et concolore à la face inférieure; à marge mince, ondulée, irrégulière, frangée de courts poils blancs; à chair extrêmement mince.

Face supérieure:  fertile, lisse, jaune à jaune orangé, s'enroulant sur elle-même par temps sec.

Face inférieure:  blanche, couverte de fins poils blancs dans la jeunesse, puis disparaissant peu à peu avec l'âge sauf à la marge.

Spores:  ovoïdes-ellipsoïdes à fusiformes, lisses, hyalines, non amyloïdes, 5,5-8,5 x 2,5-3,5 µm.

Habitat:  En troupes souvent denses, parfois même en touffes, sur l'écorce de sapins morts, parfois sur d'autres conifères, en automne et au printemps. Par temps sec les fructifications recroquevillées sur elles-mêmes passent facilement inaperçues, survient une pluie et elles se déploient à nouveau étalant leur petite face jaune qui attire l'attention. Commun

Comestibilité:  Sans intérêt vu sa très petite taille.

Commentaire:   Lachnellula calyciformis, une espèce européenne, est macroscopiquement identique, seules quelques petites différences au niveau microscopique permettent de la différencier.
 
Références: Bar-99 p.58 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Pom-80 p.202 (d) ; Sic-99 p.382 (d,p) ;  Bibliographie


 
Lachnellula arida  (Phillips) Dennis

Synonyme:  Lachnella arida
Nom français:  Pézize décharnée
Nom anglais:

Fructification: 1,5-5 mm de diamètre, en forme de coupe ou de soucoupe, montée sur pied court et concolore à la face inférieure, à chair très mince.

Face supérieure:  fertile, lisse, jaune doré.

Face inférieure et marge:  entièrement recouvertes de poils bruns.

Spores:  ellipsoïdes, lisses, hyalines, 6-8 x 3-4 µm.

Habitat:  En troupes sur les branches mortes, cortiquées, de sapins ou d'épinettes noires, au printemps. Rare

Comestibilité:  Sans intérêt vu sa très petite taille.

Commentaire: Je n'ai rencontré cette espèce qu'une seule fois (le 24 mai 1998), je l'ai alors expédiée au Cercle des mycologues de Montréal pour qu'elle soit ajoutée à leur herbier en me disant que j'aurai bien le temps de photographier et d'ajouter cette espèce à mon herbier personnel lors d'une prochaine récolte. Cette seconde récolte ne s'est pas encore produite!

Références: Bre-84 #229 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Huh-85 p.500 (d) ; Sea-61a p.268 (d) ;  Bibliographie


 
Microstoma protractum  (Fries) Kanouse

Synonymes:  Microstoma hiemalis ; Plectania hiemalis ; Sarcoscypha alpina
Nom français:  Pézize alpine
Nom anglais:  Alpine Cup

Fructification:  constituée d'une tête et d'un pied.

Tête:  0,7-1,2 cm de diamètre, en entonnoir au début puis en forme de coupe; à face interne fertile, lisse, vermillon à écarlate; à face externe stérile, plus pâle, ornée de fins poils blancs; à marge crénelée de grosses dents recourbées vers l'extérieur, plus pâles que la face fertile ou presque jaunes.

Pied:  1-3 cm de long par 0,1-0,2 cm de diamètre, aminci vers la base, blanc sale à jaunâtre.

Spores:  ellipsoïdes-fusiformes, lisses, multiguttulées (1-3 grosses gouttes et des petites), 40-50 x 15-20 µm.

Habitat:  Solitaire ou en petits groupes dans la mousse, les brindilles et la litière d'aiguilles sous les conifères, particulièrement sous les sapins, de la mi-mai à la fin mai, peu de temps après la fonte des neiges à Sept-Îles. L'espèce est rare et n'a été observée à date que dans une station. Rare

Comestibilité:  inconnue. Si vous avez la chance de rencontrer cette jolie petite espèce, contentez vous d'admirer sa beauté et oubliez votre estomac, vous avez déjà été suffisamment favorisé par le destin.
 
Références: Pom-84 p.6 (d) ; Sea-61 p.193 (d) ;  Bibliographie


 
Pithya vulgaris  Fuckel

Synonyme:  Pithya pithya
Nom français:  Pithye commune
Nom anglais:  Common Pithya

Fructification:  3-12 mm de diamètre, en forme de disque ou de soucoupe, devenant irrégulière avec l'âge, au pied nul ou très court; à chair assez épaisse.

Face supérieure:  fertile, lisse, plate ou concave, parfois un peu convexe, lisse, jaune d'oeuf à jaune orangé ou orange vif; aux asques cylindriques, atténués à la base, 200-280 x 12-15 µm.

Face inférieure:  mate, un peu pruineuse, blanchâtre, à marge semblable.

Spores:  globuleuses, lisses, hyalines, 11-14 µm, avec une très grosse goutte créant l'impression que c'est la paroi qui est très épaisse.

Habitat:  Dispersé ou en groupes sur les petites branches mortes tombées de sapins, au printemps durant la fonte des neige. Souvent les branches émergent à peine de l'amoncellement de neige recouvrant encore le sol. Rare

Comestibilité:  inconnue.

Commentaire:  La Pithye commune pourrait être confondue avec la Pézize d'Agassiz, Lachnellula agassizii, cependant cette pithye est un peu plus grosse, elle a une chair plus épaisse, sa surface fertile est plus orangée et elle ne se recroqueville pas par temps sec comme le fait la Pézize d'Agassiz.  Pithya lacunosa (Ellis & Ev.) Seaver est la même espèce. La description de Seaver correspond à des spécimens ayant subi l'action de plusieurs gels et dégels avec comme effet que la surface fertile est devenue irrégulièrement bosselée et la fructification flasque et plus appliquée sur le substrat.
 
Références: Bre-84 #119 (d,p) ; Sea-61 p.76 (d) ;  Bibliographie


 
Scutellinia scutellata  (Linné : Fries) Lambotte

Nom français:  Pézize en bouclier
Nom anglais:  Eyelash Pixie Cup

Fructification: 5-15 mm de diamètre, sans pied, en forme de coupe, puis de soucoupe, finalement de disque; à chair très mince.
Face supérieure:  fertile, lisse, rouge vif, puis rouge-orangé.
Face inférieure:  stérile, couverte de poils brun foncé; à marge abondamment frangée de poils brun foncé ou noirâtres, atteignant jusqu'à 1-2 mm de longueur.

Spores:  ellipsoïdes, hyalines, finement verruqueuses, avec plusieurs petites gouttes au début, 19-21 x 11-14 µm. Paraphyses multiseptées, clavées à l'extrémité.

Habitat:  Habituellement en groupes, parfois en touffes, sur l'écorce ou le bois pourri humide de conifères ou de feuillus, du printemps à l'automne. Commun

Comestibilité:  inconnue et d'ailleurs de trop petite taille pour être d'un quelconque intérêt.

Références: Bar-99 p.60 (d,p) ; Bes-87 p.6 (d,p) ; Bre-84 #82 (d,p) ; Des-02 (d,p) ; Lin-81 #604 (d,p) ; Phi-81 p.273 (d,p) ;  Bibliographie


GLOSSAIRE:       A-C       ;       D-F       ;       G-L       ;       M-Q       ;       R-Z 

Retour à la page d'accueil